pro-


pro-

pro- Élément, du gr. ou du lat. pro « en avant » (projeter, progrès, pronom) et « qui est pour, partisan de » (pro-français, pro-communiste, pro-gouvernemental), par opposition à anti-.

pro- Préfixe signifiant « avant » (prophase), « à la place de » (propharmacien) ou « en faveur de » (prochinois).

pro-
élément, du gr. ou du lat. pro, "en avant; à la place de; en faveur de", entrant dans la composition de nombreux mots (ex. proposer; prophétie). Pro-, devant un adjectif, sert à former des composés, avec le sens de "partisan de" (ex. prochinois).

⇒PRO-, préf.
Préf. issu de la prép. lat. pro (gr. ) «avant, devant», marquant l'antériorité spatiale et, plus souvent, l'antériorité temp. ou bien l'idée qu'une chose (ou une pers.) est favorable à une autre. La base est un subst. ou un adj.
A. —1. [Pro- marque l'antériorité spatiale]
a) [Les mots constr. sont des subst.; la base est un subst. ou son abrév.] V. proclitique et aussi:
proamnios, subst. masc., embryol. ,,Région antérieure ectodermique de l'aire pellucide située en avant de la région céphalique à la fin de la gastrulation de l'oeuf d'oiseau. Cette région formera le repli amniotique céphalique`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
procolis, subst. masc., méd. ,,Forme de torticolis dans laquelle la tête est projetée en avant`` (Méd. Biol. t.3 1972).
proencéphale, subst. masc., méd. ,, Monstre chez lequel l'encéphale fait saillie en grande partie hors de la boîte crânienne par une ouverture de la région frontale`` (GARNIER-DEL. 1958).
propleure, subst. masc., entomol. ,,Une des parties latérales du prothorax`` (SÉGUY 1967).
prothorax, subst. masc., entomol. ,,Segment antérieur du thorax des insectes sur lequel s'articule la tête et qui se continue en arrière par le mésothorax`` (Méd. Biol. t.3 1972). [Le sphex] pique l'insecte d'abord sous le cou, puis en arrière du prothorax (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p.173). Latreille (à qui on doit les termes de prothorax, mésothorax...) (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.408).
b) [Les mots constr. sont des adj.]:
procursif, -ive adj., méd. Épilepsies procursives: le malade qui en est atteint se met brusquement à courir devant lui au moment de la crise (QUILLET Méd. 1965, p.334).
proglaciaire adj., géol. ,,Qualifie tout phénomène observable en avant d'un front glaciaire et dont l'existence est commandée par ce glacier`` (GEORGE 1970). Écoulement, dépression, lac proglaciaire.
propneustique adj., entomol. ,,Qualifie les insectes qui possèdent une paire antérieure de stigmates`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
2. P. ext., rare:
propéritonéal, -ale, -aux, adj. 1. Qui est situé ou qui se produit à l'extérieur du péritoine pariétal. 2. Synon. de prépéritonéal (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972).
B. —[Marque l'idée d'antériorité temp. ou, p.ext., celle d'incomplétude]
1. [Pro- marque l'antériorité temp.]
a) [Les mots constr. sont des subst.; ils désignent le plus souvent une action, une fonction, une phase; la base est un subst.]:
prodiagnose, subst. fém., méd. ,,Prévision d'une maladie à venir, fondée sur les prédispositions héréditaires ou acquises du sujet`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
prométaphase, subst. fém., biol. ,,Période qui précède immédiatement la métaphase de la mitose`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
pronymphe, subst. fém., entomol. ,,La larve inactive emmaillotée, qui éclôt de l'oeuf des libellules, d'aspect plus ou moins embryonnaire`` (SÉGUY 1967).
propathie, subst. fém., méd. ,,Affection antérieure à l'état morbide actuel`` (GARNIER-DEL. 1958).
prophase, subst. fém., biol. ,,Phase initiale de la mitose, au cours de laquelle les chromosomes (...) subissent un processus de condensation`` (Méd. Biol. Suppl. 1982). L'action du froid se borne seulement à un arrêt des mitoses, si les cellules sont touchées entre le début de la prophase et l'ascension polaire des chromosomes (J. VERNE, Vie cellul., 1937, p.126).
propupe, subst. fém., entomol. ,,Stade précédant la vraie pupe dans le développement nymphal (...) semipupe, prépupe`` (SÉGUY 1967).
proscopie, subst. fém. ,,Capacité qu'aurait un médium de connaître l'avenir. Synon. précognition`` (PIÉRON 1973).
b) [Les mots constr. sont des adj.]:
procritique adj., méd. ,,Se dit de la période qui précède immédiatement la crise d'une maladie`` (GARNIER-DEL. 1958). Synon. précritique (s.v. pré-).
progamique adj., biol. ,,Qualifie la détermination du sexe qui se réalise avant la fécondation`` (THINÈS-LEMP. 1975).
proventif, -ive adj., bot. Bourgeon proventif. ,,Bourgeon axillaire, non développé complètement, mais qui a continué de s'allonger sous l'écorce sans émettre de feuilles`` (PLAIS. 1969). Tous les feuillus possèdent la faculté de se régénérer par le développement de bourgeons préexistants ou bourgeons proventifs et de bourgeons apparus spécialement ou bourgeons adventifs (COCHET, Bois, 1963, p.20).
proversif, -ive adj., philos. ,,Tourné vers l'avenir. Terme générique désignant, d'une manière plus large, ce dont prospectif marque seulement l'aspect intellectuel. Ce mot, ainsi que proversion, sont proposés, par M. Le Senne, et opposés par lui à rétroversif et rétroversion`` (LAL. 1968). L'option proversive (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p.235).
2. [Pro- marque l'idée d'une incomplétude, il a le sens de «qui est en deçà de quelque chose, mais qui en tient lieu, qui est susceptible de se transformer en»]
a) [Les mots constr. sont des subst.; la base est un subst.]
[Les mots constr. désignent des pers. investies d'une fonction] V. protuteur et aussi:
prodictateur, subst. masc. On avait nommé prodictateur le froid et prudent Fabius (MICHELET, Hist. romaine, t.2, 1831, p.20).
pro-nonce, subst. masc. ,,Nonce élevé à la pourpre cardinalice mais qui n'a pas encore reçu la pourpre cardinalice et de ce fait n'a pas encore regagné le Vatican`` (SAND.-BÉA Pol. 1976).
pronotaire, subst. masc. Le pronotaire venait de se faire nommer en Tunisie (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.32).
propharmacien, subst. masc. ,,Docteur en médecine établi dans une agglomération où il n'y a pas de pharmacien ayant une officine ouverte au public, autorisé par le Préfet à avoir chez lui un dépôt de médicaments et à délivrer aux personnes auxquelles il donne ses soins les médicaments inscrits sur une liste limitative`` (SOURNIA 1973).
[Les mots constr. désignent des inanimés] V. provitamine et aussi:
procentriole, subst. masc., biol. ,,Précurseur du centriole. Formation qui s'élabore dans le cytoplasme à la fin de l'interphase`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
proc(h)ordés(procordés, prochordés), subst. masc. plur., zool. ,,Embranchement de métazoaires marins à symétrie bilatérale, primitivement pourvus d'un coelome et appartenant au phylum des Cordés (...). Synon. protocordés`` (Méd. Biol. t.3 1972). Le premier prochordé (...) apparaît (...) il y a quatre cents millions d'années (FURON ds R. gén. sc., t.63, 1956, p.47).
proembryon, subst. masc. Synon. de préembryon (s.v. pré-).
proenzyme, subst., biol. ,,Précurseur enzymatique, inactif, qu'un activateur transforme en un enzyme capable d'attaquer son substrat. Les proenzymes se désignent en faisant précéder le nom de l'enzyme du préfixe pro- ou en le faisant suivre du suffixe -ogène. Ex. pepsinogène, prothrombine`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
proferment, subst. masc., méd. ,,Substance sécrétée par certaines cellules, inactive par elle-même, mais pouvant être transformée en ferment actif au contact d'un autre produit`` (GARNIER-DEL. 1958).
profibrinolysine, subst. fém., méd. ,,Synon. plasminogène, protryptase. Ferment existant normalement dans le plasma et pouvant être transformé en fibrinolysine`` (GARNIER-DEL. 1958).
prolymphocyte, subst. masc., méd. ,,Élément issu du lymphoblaste qui, en diminuant sensiblement de taille, devient un lymphocyte`` (LOV.-VEILL. 1954).
pro(pronucleus, pronucléus), subst. masc., pro(pronuclei, pronucléi), subst. masc. plur., cytol. ,,1. Nom donné au noyau haploïde de l'oeuf mûr fécondé et au noyau spermatique après sa pénétration dans le cytoplasme ovulaire (...). 2. Le terme désigne aussi les cellules haploïdes résultant de la méiose`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979). La tête du spermatozoïde, c'est-à-dire son noyau, se gonfle en une petite vésicule [pronucléus mâle], le noyau de l'oocyte [pronucléus femelle] subissant de son côté un gonflement considérable. Les deux pronucléi se rapprochent l'un de l'autre, en se déplaçant vers le centre de l'oeuf (CAULLERY, Embryol., 1942, p.19). Acquis soit par l'émission d'un seul globule polaire sans méiose, soit par l'émission d'un second globule polaire, qui ne fusionne pas avec le pronucleus femelle (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.526).
prophage, subst. masc., biol. ,,En 1950, André Liwoff émit l'hypothèse que la bactérie lysogène abritait non pas un bactériophage latent, ou inactif, mais plutôt une sorte de gène de bactériophage, plus ou moins intégré au patrimoine héréditaire de la bactérie lysogène. André Liwoff proposa d'appeler prophage cette structure génétique du bactériophage`` (NEYRON 1970).
proplaste, subst. masc., bot. ,,Les proplastes sont contenus dans les cellules des méristèmes. De structure simple, ils sont susceptibles d'évoluer vers chacune des catégories de plastes`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979). Ces petits organites lenticulaires [les plastes] (...) dérivent de proplastes transmis par le cytoplasme maternel (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.767).
prothrombine, subst. fém., biol. Globuline sécrétée par le foie, présente dans le plasma, qui associée à la thrombokinase permet la formation de la thrombine. V. proenzyme.
protriton, subst. masc., entomol. Il faut citer d'abord les protritons, qui respiraient par des branchies (...) et représentent probablement les larves ou têtards de batraciens plus volumineux (BOULE, Conf. géol., 1907, p.87).
protryptase, subst. fém., méd. V. profibrinolysine.
provirus, subst. masc., biol. ,,Matériel génétique d'un virus dans la situation où il est inséré dans un chromosome de l'hôte et subit dès lors une duplication synchronisée avec celle de ce chromosome`` (L'HÉR. Génét. 1978). On pense (...) avoir mis en évidence la production de particules non infectieuses, virus incomplets ou provirus, pouvant être transmises comme des plasmagènes (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.626).
b) Rare. [Les mots constr. sont des adj.]:
procercoïde adj., zool. ,,Qualifie une forme larvaire des Cestodes Pseudophyllidiens`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
C. —[Pro- a le sens de «favorable à»]
1. [Les mots constr. sont des subst. de l'inanimé] V. progestatif, progestérone et aussi:
prolactine, subst. fém., méd. ,,Hormone provenant du lobe antérieur de l'hypophyse, excitant la sécrétion lactée`` (GARNIER-DEL. 1958). En 1933, O. Riddle isole la prolactine antéhypophysaire qui déclenche la sécrétion lactée (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.651). L'hormone lactogène ou prolactine (QUILLET Méd. 1965, p.488).
2. [Les mots constr. sont des adj., éventuellement substantivés]
a) [La base désigne des animés hum., pro- a le sens de «favorable à, partisan de»]
[La base est un ethnique ou désigne une race]:
pro-albanais, -aise. adj. Au Pérou, par exemple, l'université nationale est aujourd'hui pratiquement une enclave maoïste et trotskiste. Les groupes pro-soviétiques ont été presque éliminés. Il y a même un mouvement pro-albanais (L'Express, 2 févr. 1980, p.45, col. 2).
pro-américain, -aine. adj. Les Français jouent les cartes égyptienne, tunisienne et marocaine. Dans le monde arabe, ils soutiennent désormais la droite pro-américaine contre la gauche progressiste (Le Nouvel Observateur, 1er mars 1976, p.33, col. 2).
pro-arabe. adj. Dans le combat anticolonialiste (...) pro-arabe, je ne l'ai jamais connu (...) outrancier, masochiste, maximaliste. Ce croisé était capable d'humour et de scepticisme sinon de distance (Le Nouvel Observateur, 1er mars 1976, 23 août 1976, p.26, col. 3).
prohébreu. adj. Ce discours antijuif ou prohébreu (PROUST, Sodome, 1922, p.1107).
profrançais, -aise. adj. Le problème ne se réglera pas par des manifestations pro ou antifrançaises (Le Nouvel Observateur, 5 sept. 1977, p.32, col. 1).
pro-haïtien, -ienne. adj. Empl. subst. Peut-être les pro-Haïtiens ont-ils tout simplement entendu l'appel insidieux du vaudou (Le Point, 4 déc. 1978, p.59, col. 4).
pro-irakien, -ienne. adj. Si les Américains freinent l'ardeur pro-irakienne de leurs alliés, c'est qu'ils n'ont pas perdu tout espoir de reprendre eux aussi pied en Iran (Le Nouvel Observateur, 13 oct. 1980, p.56, col. 3).
pro-israélien, -ienne. adj. L'attitude systématiquement pro-israélienne de l'Internationale socialiste (Le Nouvel Observateur, 5 juill. 1976, p.23, col. 3).
pro-noirs. adj. Étonnante campagne «pro-Noirs» que lance, dans la presse anglo-américaine, le magnat sud-africain (Le Point, 30 mai 1977, p.106, col. 3).
pro-palestinien, -ienne. adj. La politique de la France trop pro-palestinienne au gré des Israéliens (Le Nouvel Observateur, 19 juill. 1980, p.32, col.1).
prosémite. adj. Tu es dreyfusard, tu es, comme on dit, prosémite, loyalement prosémite (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p.157).
pro-sioniste. adj. Une résolution en faveur de laquelle les organisations pro-sionistes avaient mobilisé depuis trois mois tous leurs adhérents (Le Nouvel Observateur, 22 mai 1978, p.41, col. 1).
pro-syrien, -ienne. adj. Beyrouth est «nettoyée» des éléments pro-syriens, les chefs de la Saïka sont arrêtés (Le Nouvel Observateur, 16 juin 1976, p.77, col. 1).
[La base désigne une école littér., une collectivité que rassemble une opinion, une doctrine, une religion]:
proclassique. adj. Un bloc de réalisme, qui se distingue du réalisme d'Alexandre Dumas fils et de la simple «tranche de vie», du fait que d'une part la poésie symboliste, et plus encore le symbolisme social ibsénien, l'ont fortement influencé quant à la résonance, tandis que la réaction proclassique l'influençait quant à la construction (Arts et litt., 1936, p.30-5).
pro-communiste. adj. Côté enseignants (deux tiers syndiqués au SNES, tendance pro-communiste, ou au SGEN, tendance CFDT, et un tiers de conservateurs) (Le Point, 13 juin 1977, p.108, col. 2).
proeuropéen, -éenne, pro-européen, -éenne. adj. L'exclusion des extrêmistes de gauche et de droite des représentations nationales résulte d'un accord tacite entre partis proeuropéens (GINESTET, Ass. parlem. eur., 1959, p.77). À l'appui de ma thèse, je demande qu'on considère le Parti communiste italien. Il est pro-européen (Le Nouvel Observateur, 26 août 1978, p.21, col. 1).
pro-fédéraliste. adj. Nous nous trouvons devant un mouvement pro-fédéraliste, que dans les débuts de ma carrière l'on pouvait à peine concevoir (SCELLE, Fédéralisme eur., 1952, p.1).
pro-khomeyniste. adj. Empl. subst. Enfin, vendredi soir (...) 15000 fedayin, les pro-marxistes, se sont mesurés de la voix et du geste avec les pro-khomeynistes (Le Point, 10 déc. 1979, p.86, col. 1).
pro-maoïste. adj. Anna Strong, la journaliste américaine pro-maoïste (Le Point, 12 janv. 1976, p.42, col. 3).
pro-marxiste. adj. Le régime pro-marxiste de l'Angola (Le Point, 19 janv. 1981, p.52, col. 1). Empl. subst. V. supra pro-khomeyniste ex.
pro-occidental, -ale, -aux. adj. Une junte politico-militaire a pris le pouvoir (...). Elle semble plutôt pro-occidentale (Le Point, 5 juin 1978, p.87, col. 1).
pro-socialiste. adj. Ces militants sont pro-socialistes? Je m'en réjouis —Nous ne serons jamais trop nombreux (Le Nouvel Observateur, 5 sept. 1977, p.3, col. 3).
pro-soviétique. adj. Comme si elle avait désiré se faire pardonner de ne pas s'être opposée plus efficacement au gouvernement pro-soviétique de Luanda, la France, mardi, s'est empressée de reconnaître (...) la République populaire d'Angola (Le Point, 23 févr. 1976, p.57, col. 1). Pro-soviétisme, subst. masc., dér. Mais, plus intéressant, peut-être: les «Retouches à mon retour d'URSS» [d'André Gide], qui répond aux intellectuels français aveuglés par leur pro-soviétisme (Le Point, 2 oct. 1978, p.39, col. 2).
provatican, -ane. adj. Politique provaticane et «locarnisme» (LARBAUD, Journal, 1932, p.271).
Rare. [P. méton.; la base est un topon.]:
pro-Moscou. Le statut des éléments pro-Moscou en Yougoslavie (L'Express, 19 janv. 1980, p.92, col. 3).
[La base désigne une collectivité prof.]:
pro-libraires. adj. [Les électeurs] veulent savoir si je suis pour ou contre le discount sur les livres, si je suis pro-FNAC et anti-libraires ou pro-libraires et anti-FNAC (Le Point, 30 janv. 1978, p.118, col. 2).
[La base est un patronyme]:
pro-Gaillard. Un véritable phénomène Anne Gaillard. Son émission quotidienne de défense du consommateur divise les Français en deux camps: les pro et les anti-Gaillard (Le Point, 11 avr. 1977, p.60, col. 1).
pro-Nastase. Il y a des gens qui, aimant mon jeu, me pardonnent tout. D'autres ont, une fois pour toutes, décidé de me détester (...). On est inconditionnellement pro- ou anti-Nastase (L'Express, 6 juin 1977, p.140, col. 2).
b) [La base désigne une activité, une techn., occasionnelle ou non]:
pro-boycottage. adj. Que de confrontations courtoises mais douloureuses, ces derniers mois, entre pro et anti-boycottage! (Le Point, 2 oct. 1978, p.87, col. 2).
pro-grève. adj. Entre les différents mouvements «pro-grève», l'accord n'est pas total (Le Point, 26 avr. 1976, p.71, col. 3).
pro-nucléaire. adj. Mieux coordonner la propagande pro-nucléaire (Le Sauvage, 1er janv. 1978, p.78, col. 2).
Vitalité. 1. Pro- alterne parfois avec pré- (procritique/précritique; propéritonéal/prépéritonéal; propupe/prépupe...). Il s'oppose parfois à anti- (v. supra C 2 a) et à rétro- (proversif/rétroversif). Il a pris une certaine ext. au XXes. dans la lang. des sc. et des techn. (notamment la méd. et la biol.), mais surtout dans la lang. cour. dans le sens de «favorable à». 2. Pro- peut se placer devant un sigle. a) Pro-FNAC, subst. V. supra C 2 a pro-libraires. b) Pro-O.L.P., adj. et subst. Si les Cisjordaniens jouent le jeu, s'ils élisent non pas seulement des notables restés sur place, mais aussi des projordaniens ou des pro-O.L.P. (L'Express, 7 oct. 1978, p.137, col. 3).
REM. 1. Pro, subst. masc. Celui qui a tendance à défendre, à favoriser et non à combattre. Ayant toujours été anti-anti avec les pro, pro avec les anti-, les propos injurieux des petits messieurs avec lesquels ceux-ci camouflent leur médiocrité ne pourraient l'atteindre [mon père Picabia] (Le Nouvel Observateur, 16 févr. 1976, p.4, col. 3). 2. Pro-, préf. issu de l'abrév. de l'adj. gr. «premier» avec le sens de «premier, primaire» (v. pro- B). V. propane, propionique et aussi: Pronéphros, subst. masc., embryol. ,,Rein embryonnaire, primaire qui se différencie chez tous les Vertébrés`` (LEND.-DELAV. Biol. 1979). Synon. rein primitif.
Prononc. et Orth.:[], en syll. inaccentuée [--]. Mots constr. gén. séparés par un trait d'union devant voy. ou h non aspiré: pro-arabe, pro-occidental, pro-haïtien; souvent également devant cons.: pro-palestinien, pro-sioniste; mais possibilité de soud.: prosémite. Bbg. GALL. 1955, p.289. — PEYTARD 1975 t.3. — RUNKEWITZ (W.). Zur Wortbildung in der frz. Pressesprache der Gegenwart. Beitr. rom. Philol. 1967, t.6, pp.358-366. — THIELE (J.). Wortbildung der frz. Gegenwartssprache: ein Abriss. Leipzig, 1981, p.58, 61, 65. — VOIR (M.). Les Préfixés transcatégorie. Cah. Lexicol. 1982, n° 41, p.34.

pro-
Élément, du grec ou du lat. pro « en avant; à la place de; en faveur de ». Pour. Ex. : procéder, progrès; proconsul, pronomSpécialt (surtout dans la langue des journaux, dans le langage politique, par opposition à anti-). || Pro- servant à former des adjectifs qui ont le sens de « partisan de, sympathisant avec ». || Profrançais, pro-allemand, pro-anglais, procommuniste… (→ suff. -phile : francophile, anglophile…). Ex. : || La « politique pro-arabe de la France » (le Point, 27 avr. 1981, p. 73); || « les déclarations pro-alliées faites à la Chambre » (L. Marcellin, avr. 1918, in D. D. L.); || « des Arabes proaméricains » (l'Express, 2 oct. 1978, p. 123). || « Le Pape Pie XI (…) mû par sa passion progermanique… » (L. Daudet, in D. D. L.).Pro-ouvrier (le Nouvel Obs., 2 mars 1981, p. 43).
REM. L'adjectif qui se combine avec pro- est le plus souvent un dérivé de nom de lieu ou de pays ou un dérivé en -iste. Dans ce cas, pro- correspond en général à un composé en anti-. — L'orthographe des composés ne comporte un trait d'union que si le second élément commence par une voyelle; même dans ce cas (sauf si la voyelle est un o) le trait d'union peut être omis (→ ci-dessus : proaméricain).
CONTR. Anti-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pro — pro …   Dictionnaire des rimes

  • pro km² — pro km² …   Deutsch Wörterbuch

  • pro — pro·bate; pro·ba·tion·ary; pro·bos·cid·ea; pro·bos·ci·de·an; pro·ca·vi·id; pro·ce·dur·al; pro·ce·dure; pro·ceed; pro·ce·leus·mat·ic; pro·cess; pro·ces·sion; pro·ces·sion·al; pro·chordate; pro·claim; pro·clit·ic; pro·coe·lia; pro·coe·li·an;… …   English syllables

  • Pro A — Sportart Basketball Gründungsjahr 2007 Mannschaften 16 Teams …   Deutsch Wikipedia

  • Pro DM — Pro Deutsche Mitte Initiative Pro D Mark (bis 2001 Initiative Pro D Mark neue liberale Partei, kurz Pro DM) war eine rechtskonservative Kleinpartei in Deutschland, die von 1998 bis 2007 existierte und die hauptsächlich gegen die Einführung des… …   Deutsch Wikipedia

  • .pro — Introduced 2004 TLD type Generic top level domain Status Active Registry RegistryPro Sponsor …   Wikipedia

  • Pro/E — Pro/ENGINEER Entwickler: Parametric Technology Corporation Aktuelle Version: Wildfire 4.0 (M050) Betriebssystem: Unix Varianten; Microsoft Windows; Linux …   Deutsch Wikipedia

  • Pro B — Sportart Basketball Gründungsjahr 2007 Mannschaften 16 Teams …   Deutsch Wikipedia

  • pro — 1. Como sustantivo, ‘provecho o ventaja’. Es masculino y su plural es pros, no ⊕ proes (→ plural, 1b): «Estudiaba los pros y los contras» (Chacel Barrio [Esp. 1976]). No debe usarse como invariable: ⊕ los pro. Forma parte de la locución adjetiva… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • pro — prep. (livr.) 1. Pentru, în favoarea..., în sprijinul... 2. Element de compunere care înseamnă pentru... , în favoarea... şi care serveşte la formarea unor adjective. – Din lat. pro (2), fr. pro . Trimis de ana zecheru, 13.04.2004. Sursa: DEX 98… …   Dicționar Român